Sante365.org

365 jours de santé

5 pieges à éviter pour mincir sans fatigue

December 2, 2013 by Posted in: Diététique

On a connu successivement le terrorisme de l’œuf dur, du pamplemousse, de l’ananas ou de la soupe minceur, à toute heure… et contre toute logique. Des régimes frustrants et déséquilibrés, qui nous laissent complètement à plat et le moral dans les chaussettes !
Petit retour à la raison pour en finir avec ces aberrations nutritionnelles qui se soldent par une perte importante de notre masse musculaire, une chute accélérée des dépenses d’énergie et une reprise de poids quasi systématique lors du retour à une alimentation classique… Pour gagner le pari de la minceur et de la forme, adoptez un programme souple, sur mesure et apprenez à déjouer les pièges traditionnels des régimes.

1/ Avoir faim. En matière de régime, la faim est mauvaise conseillère… Elle pousse inévitablement vers le grignotage compensateur qui réduit à néant les louables efforts de tout candidat à la minceur. Pour ne pas vous retrouver à piller le frigo à 2 heures du matin à l’issue d’une journée de diète inhumaine, il faut vous caler l’estomac. Le sentiment de satiété entraîne la sécrétion de substances qui apaisent l’anxiété, le meilleur moyen de ne plus confondre faim et envie de manger! L’association idéale pour un effet rassasiant longue durée ? Celle des légumes et des féculents, qui augmente le volume d’aliments présents dans votre estomac en allongeant la rapidité d’assimilation des glucides.

2/ Déséquilibrer votre alimentation. Conduits en dépit du bon sens et souvent en l’absence de surveillance médicale, les régimes restrictifs régulièrement remis au goût du jour se sont avérés aussi dangereux qu’inefficaces ! Souvent fondés sur l’élimination d’une ou plusieurs catégories d’aliments, ils se traduisent par des carences qui déséquilibrent vite l’organisme. Oubliez, en priorité, tous les régimes obsessionnels et monomaniaques qui consistent à ne plus manger qu’un seul aliment (des fruits, le plus souvent). L’amaigrissement est assuré, mais aussi le manque de protéines : les muscles fondent (mais pas la graisse), la fatigue et la nervosité s’installent. Au final, on craque immanquablement et l’on regrossit illico presto !

3/ Bouleverser vos habitudes. A moins d’avoir une volonté de fer et un moral à toute épreuve, évitez les régimes qui compliquent trop votre vie quotidienne et vous imposent des contraintes excessives, comme la diète protéinée. Boycottez notamment tous les régimes de type «dissocié», trop stricts, qui permettent de manger de tout mais pas en même temps. Monotones et frustrantes, ces méthodes sont difficiles à concilier avec une vie sociale. De plus, ces régimes ne vous font pas prendre conscience de vos erreurs alimentaires et ne vous aident pas à les corriger.

4/ Manger contre vos goûts . Inutile de vous imposer un steak grillé avec des haricots verts vapeur si vous les détestez. Frustration et échec du régime assurés !
«Les aliments savoureux déclenchent au niveau du cerveau la fabrication d’opiacés, petites molécules qui relaxent et chassent “les coups de blues” », souligne Jaques Fricker, médecin nutritionniste.
5/ Faire le yo-yo. C’est le cercle infernal dans lequel plongent immanquablement les abonnées aux régimes. Avec le temps, votre organisme résiste de plus en plus. Résultat, vous êtes obligée d’adopter des programmes minceur de plus en plus stricts pour des résultats de moins en moins probants ! Sans parler des restrictions qui provoquent à long terme des carences en vitamines, minéraux et oligo-éléments, et vous plongent dans un état de fatigue chronique !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

two × four =

%d bloggers like this: