Sante365.org

365 jours de santé

Quelle asthénique êtes-vous ?

December 4, 2013 by Posted in: Santé pratique

L’asthénie organique : Quand la fatigue cache une vraie maladie
Marine, 10 ans, est pâlotte. Sa maman explique qu’après son angine, Marine reste toujours fatiguée et que sa fièvre n’a pas complètement disparue. Comme elle n’est pas en état de reprendre l’école, son médecin traitant la revoie et découvre lors de l’examen de nombreux ganglions au niveau du cou. Il fait pratiquer des examens sanguins qui décèlent une mononucléose infectieuse. Le repos total lui est conseillé en attendant le retour en classe dans quelques semaines.
Les infections bactériennes telles que la tuberculose, virales ( mononucléose infectieuse, grippe, SIDA, hépatite..) ou encore parasitaires comme le paludisme, les amibiases sont une cause fréquente des asthénies dites organiques. Rien à voir donc avec une simple lassitude !
La fièvre, un amaigrissement, une pâleur, une perte d’appétit témoignent de l’altération de l’état général. Habituellement, cette asthénie s’accentue dans la journée et est maximale le soir.

L’asthénie iatrogène : due à la prise de certains médicaments
La prise de médicaments, sur une longue période, peut entraîner une asthénie dite iatrogène. En particulier, les anti-histaminiques, certains anti-hypertenseurs, les anxiolytiques.
Et attention aux vaccins qui peuvent aussi fatiguer !

L’asthénie fonctionnelle : la ” fatigue dépression
Il y a 3 mois, Caroline, 34 ans, s’est plainte à son médecin traitant d’une fatigue persistante. Le matin, dés le réveil, elle se sentait épuisée, se trouvait inutile et n’avait plus envie de rien.
Cette asthénie psychique ou ” fatigue dépression ” engendre un sentiment d’échec, de dévaluation et contrairement à l’asthénie organique, elle prédomine le matin et tend à diminuer dans la journée. Les troubles du sommeil sont fréquents et accentuent cette fatigue matinale.
Sur les conseils de son médecin qu’elle consulte tous les mois, Caroline a suivi un traitement médicamenteux et petit à petit, a retrouvé son entrain et son dynamisme. Cette fatigue psychique cachait en fait une dépression. Son traitement est toujours médical et associe des médicaments antidépresseurs et/ou une consultation spécialisée.

L’asthénie mode de vie ou asthénie réactionnelle : attention STRESS !
Comment réussir carrière professionnelle, vie de famille, soirées entre amis, loisirs tout en gardant la forme ? Difficile.
C’est pourtant la vie que, pour beaucoup d’entre nous, nous tentons de mener. Que nous soyons hommes ou femmes, ne mettons-nous pas la barre un peu trop haut ? L’ambition, la réussite, les performances intellectuelles et physiques sont toujours des valeurs cultes, et l’impression d’en faire trop, de ne pas être à la hauteur de nos exigences, la crainte de manquer quelque chose dans la vie nous culpabilise.
Dévalorisation, inefficacité, mémoire qui flanche, insatisfaction… et nous devenons irritables, anxieux. Nous dormons mal. La nuit, les pensées nous réveillent et tourbillonnent dans notre tête. On se sent las, dépassé, le surmenage nous guette. Et en l’occurrence, la vraie force est de savoir dire stop ! D’autant plus que notre environnement, les bruits, les transports, la foule, la pollution, aussi nous agressent et que les événements malheureux de la vie nous fragilisent. Le stress de la vie quotidienne finit par nous engloutir. C’est ce que l’on peut appeler l’asthénie mode de vie ou asthénie réactionnelle et c’est la plus fréquente.
Cette fatigue, présente dés le matin, atteint son maximum le soir et est plus ou moins intense selon les jours. Le sommeil n’est plus réparateur mais l’état général est par ailleurs conservé.
Rompre ce cycle infernal et retrouver un équilibre est primordial avant qu’effectivement de réels problèmes de santé n’apparaissent.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

2 × 2 =

%d bloggers like this: