Sante365.org

365 jours de santé

Grains de beauté : apprenez à les surveiller

January 29, 2014 by Posted in: Bien-être

La très grande majorité des grains de beauté sont bénins. Ils doivent cependant être surveillés régulièrement.

Qu’est-ce que c’est ?

Les grains de beauté sont des lésions cutanées d’aspect et de taille variables : ils peuvent être de couleur chair, brune ou noire, présenter une surface plane ou en relief, être traversés ou non par des poils… On les appelle naevus naevo-cellulaires en langage médical.
Les naevus sont constitués en grande partie de mélanocytes. La couleur des grains de beauté dépend de la quantité de pigment secrété par ces cellules (la mélanine). Ils peuvent être foncés, voire noirs, si les mélanocytes secrètent beaucoup de mélanine. Ils peuvent aussi avoir la même coloration que la peau environnante, si les cellules du naevus ne secrètent pas de mélanine. Enfin, les naevus ont parfois une couleur bleutée lorsque les mélanocytes sont regroupés profondément dans le derme.
La majorité des grains de beauté sont bénins. Ils doivent cependant être surveillés car naevus bénin peut parfois dégénérer en mélanome malin. Un mélanome peut aussi survenir d’emblée sans naevus préexistant.
Les mélanomes malins sont rares mais graves. C’est pourquoi il faut éviter leur survenue et savoir les dépister afin d’en faire l’éxérèse rapidement.

Les facteurs de risque

Le soleil est le principal facteur incriminé en ce qui concerne le risque de mélanome. En cas d’exposition solaire longue et intense, les rayons UV agressent l’épiderme : ils peuvent provoquer l’apparition d’un mélanome sur une peau normale ou transformer un naevus bénin en mélanome. Les jeunes enfants sont encore plus sensibles au soleil que les adultes car leur peau est plus fragile : le rayonnement solaire intense et les coups de soleil fréquents dans l’enfance peuvent entraîner l’apparition d’un mélanome malin à l’âge adulte. Chez les adultes comme chez les enfants, il est donc primordial de se protéger du soleil et de ne pas en abuser.
Il faut être particulièrement vigilant lorsque la peau est claire et/ou présente un grand nombre de naevus.
Un naevus soumis constamment à des frottements divers peut évoluer. Cela se produit notamment lorsqu’un grain de beauté est situé au niveau de la ceinture, du soutien-gorge ou de la plante des pieds.
Un naevus apparu récemment chez un adulte est suspect.
Les naevus sont rares chez les nourrissons. Si un bébé présente une tache pigmentée à la naissance, consultez un dermatologue qui jugera s’il faut la surveiller ou l’enlever.
Enfin, si un mélanome malin est détecté chez un parent proche, tous les membres de la famille doivent consulter un dermatologue.

Qu’est-ce qu’un naevus ”suspect” ?

Un naevus dit “suspect” peut être soit un naevus en train de se former, soit un mélanome.
Lorsque le dermatologue considère qu’un grain de beauté est suspect, il pratique une exérèse (ablation chirurgicale au bistouri). Le naevus éliminé est ensuite analysé au microscope afin de déterminer avec précision sa nature. En cas de mélanome, l’exérèse doit être la plus précoce possible pour optimiser les chances de guérison.
Si le grain de beauté n’est pas suspect au point de nécessiter l’exérèse, le dermatologue recommandera une surveillance médicale, à raison d’une fois par an ou davantage.

Comment reconnaître un naevus suspect ?

Plusieurs critères caractéristiques peuvent être plus ou moins associés.
Chez un adulte, un naevus est suspect lorsque son diamètre est supérieur à 6 mm.
L’irrégularité est un critère très important. Un naevus bénin a une forme ronde ou ovale régulière et présente une couleur uniforme. En revanche, un naevus suspect présente une forme irrégulière, échancrée ; sa surface est elle aussi irrégulière (en relief, ni parfaitement plate, ni bien arrondie, avec des différences d’épaisseur) ; enfin, sa couleur est irrégulière avec plusieurs teintes allant du blanc-rose au marron-noir.
Toute modification récente (en épaisseur, relief, contour, taille, couleur) d’un grain de beauté connu peut le rendre suspect.
De même, l’apparition de rougeurs sur le pourtour, voire même de démangeaisons, est un critère de suspicion.
En cas de doute, consultez rapidement un dermatologue qui saura juger de la bénignité ou non du grain de beauté et qui décidera de la conduite à tenir (surveillance ou exérèse chirurgicale avec analyse).

Balayez les idées reçues

L’idée qu’il ne faut pas opérer un grain de beauté est erronée et dangereuse. Au contraire, si le naevus suspect correspond à un mélanome malin, l’enlever permet de sauver la vie.
En revanche, pas d’affolement si vous écorchez accidentellement un grain de beauté : il s’agit simplement d’un bout de peau normale qui va cicatriser.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

20 + 3 =