Sante365.org

365 jours de santé

Brûlures : Les premières mesures qui s’imposent

April 6, 2014 by Posted in: Santé pratique

Ces conseils sont valables pour des brûlures de 1er et de 2ème degré, mais vont au-delà de la simple application de la fameuse Biafine.

D’abord il convient de refroidir le plus vite possible la brûlure, en la mettant sous l’eau froide (mais non glacée). La douche est plus indiquée que le robinet, et la durée idéale est de 20mn afin de vraiment freiner la propagation de la chaleur en profondeur. L’efficacité de ce geste est proportionnel à sa précocité. Pour soulager la douleur il est également recommandé de prendre des antalgiques.
· Si la désinfection n’est pas indispensable, car l’eau nettoie déjà, on peut éventuellement savonner tout doucement en cas de souillure de la plaie.
· En cas de cloques remplies de liquide, ne pas hésiter à les ouvrir avec une paire de ciseaux propres afin d’éliminer les risques de germes. Enlever ensuite la peau morte et vérifier que la lésion est plutôt rosée que blanche (sinon c’est plus grave !).
· Enfin il convient de recouvrir la brûlure pour limiter le risque d’infection, et diminuer la douleur liée au contact avec l’air. Pour du 1er degré de la Biafine et un pansement suffisent, au-delà il faut absolument un avis médical et une pommade liée à des compresses spéciales. En attendant un linge propre et humide peut être appliqué.

Brûlures : Les premières mesures qui s’imposent
Les mauvaises idées pleines de bonnes intentions abondent, sachons éviter les mauvais réflexes :
· Mettre un glaçon pour refroidir, cela ne fait qu’agraver la lésion initiale !
· Verser un antiseptique alcoolisé, de l’alcool ou de l’eau oxygénée, ça fait mal et peut surtour endommager les tissus sous-jacents.
· Appliquer de l’éosine ou d’autres produits de couleur, qui augmentent l’inflammation et empèche tout diagnostic relatif à la profondeur et la gravité de la brûlure
· Inventer un remède maison à base d’huile, de beurre, de blanc d’œuf etc… aussi inefficaces que potentiellement porteurs d’infection !
· Ignorer certains signes dans les jours suivant la brûlure, comme de la fièvre, l’apparition d’une nouvelle douleur ou d’un gros gonflement autour de la lésion, ou la non-cicatrisation après dix jours. Dans ces cas-là consulter un médecin.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

19 − 4 =

%d bloggers like this: