Sante365.org

365 jours de santé

Combattre l’acné – Les dérivés de la vitamine A (rétinoïdes) font aujourd’hui partie du traitement classique de cette affection

L’acné atteint huit adolescents sur dix. Elle entraîne des “boutons” sur le visage, le haut du dos, du thorax. Les dérivés de la vitamine A (rétinoïdes) font aujourd’hui partie du traitement classique de cette affection. Ils en viennent à bout en six mois environ. On les administre par surtout par voie générale, ils nécessitent également une contraception du fait du risque de malformations de l’enfant, celle-ci doit être poursuivie un mois après l’arrêt du traitement. Ces rétinoïdes existent également en gel.

Traiter le psoriasis : médicaments récents, dérivés des vitamines A et D

Le psoriasis est une maladie de peau qui, selon les dernières études, touche environ 5% de la population en France. Il se traduit par l’apparition sur la peau de plaques rouges plus ou moins nombreuses, recouvertes d’une pellicule blanchâtre. Celles-ci sont dues au renouvellement trop rapide de certaines cellules de la peau : les kératinocytes. Cette maladie n’est absolument pas contagieuse mais son retentissement psychologique est souvent important. Des médicaments récents, dérivés des vitamines A et D, font aujourd’hui partie de son traitement. Mais il faut savoir que la maladie n’est pas due à un manque de vitamines.

Vitamine A tout d’abord avec l’acitrétine. On l’utilise par voie générale. Très efficace, elle ralentit le renouvellement des kératinocytes. Mais attention : l’acitrétine nécessite des contrôles sanguins réguliers car elle peut perturber le fonctionnement du foie et augmenter le taux de graisses dans le sang.
Et surtout, elle impose une contraception absolue qui doit être poursuivie un an après l’arrêt du traitement : elle entraîne en effet des malformations foetales. Il existe également depuis peu un autre dérivé de la vitamine A (tazarotène), utilisé par voie locale. Vitamine D avec le calcipotriol, le tacalcitol. Ils se présentent sous la forme de crème, pommade ou lotion. Ils agissent également au niveau des kératinocytes.

Lutter contre la fatigue : La vitamine B12

Nous sommes nombreux à nous plaindre d’être las, fatigués. Les médecins connaissent bien le problème, nombre de patients les consultent pour ce motif. Bien sûr, la fatigue peut avoir de nombreuses causes mais parfois, il faut en rechercher l’origine dans un manque de vitamines. Il peut s’agir de la B12. Dans bien des cas, en prendre arrange les choses. D’ailleurs, cette vitamine est prescrite contre le “syndrome de fatigue chronique”.
Plus connue, la vitamine C est un grand classique de la fatigue. Elle est très efficace mais en raison de son effet excitant, mieux vaut la prendre le matin. Si on la consomme l’après-midi ou le soir, on risque fort d’éprouver des difficultés à trouver le sommeil.

Les avantages des implants dentaires

Peut-être avez-vous déjà connu le fait d’être gêné au moment de sourire à cause d’une dent perdue…L’estime de soi passe aussi par le regard des autres, et c’est à une révolution à laquelle le monde dentaire est confronté avec l’avènement de l’implant dentaire. Ils sont la majorité du temps la solution la plus adéquate afin de remplacer une dent manquante et ainsi retrouver le sourire et la confiance en soi.

De plus, ne pas remplacer des dents manquantes entraîne irrémédiablement une perte osseuse qui affaisse le profil et la mâchoire inférieure. Placés dans l’os de la mâchoire, les implants dentaires contribuent à diminuer cette resorbtion osseuse en stimulant l’os et l’irrigation sanguine et nerveuse lors de la mastication. De ce fait, l’aspect global du visage est nettement moins âgé et la santé globale du corps est meilleure.

Autres avantages des implants dentaires donc, c’est qu’ils permettent de reconstruire une nouvelle dentition proche des sensations des dents naturelles. Ainsi, la mastication et l’élocution se font de manière totalement naturelle. Il est également possible de se servir des implants dentaires comme base de soutien à des bridges qui peuvent être complets (12 dents pour une mâchoire) afin de reconstruire intégralement une mâchoire sans pour autant faire poser un implant par dent manquante.

La matière utilisée chez Medical Tours Company Marseille pour reconstruire les couronnes des dents manquantes est la céramique zircone, qui offre un aspect naturel qui rend nos patients fiers de sourire.

Entre retrouver la fonction de parler, celle de s’alimenter sans peine, celle de sourire, n’hésitez plus, et choisissez les implants dentaires!

Vitamine K : essentiel à la coagulation du sang

Ses rôles : essentiel à la coagulation du sang, à la fixation du calcium.

Apports nutritionnels conseillés :
homme et femme : 45 microgrammes/jour.

Sources :
choux, laitue, foie de bœuf, épinard… 100 g de foie de veau = 0,09 mg de vitamine K.

A savoir : les bactéries intestinales produisent de la vitamine K.

Signes de carence : hémorragie, anémie.

Signes d’hypervitaminose : augmentation de la coagulation sanguine, thrombose.

Utilisations médicales :
prévention des hémorragies chez les personnes à risque, surdosage en anti-vitamine K (anticoagulant.)

Vitamine E : ralentirait la progression de la maladie d’Alzheimer

Ses rôles : combat les phénomènes d’oxydation et du vieillissement, protégerait des maladies coronariennes, ralentirait la progression de la maladie d’Alzheimer.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 12 mg/jour.

Sources : huiles de germes de blé, de soja, tournesol, de colza, d’arachide, de maïs, jaune d’œuf, beurre… 100 g d’asperges = 2,5 mg de vitamine E.

Signes de carence : anémie, troubles neurologiques, atteinte de la rétine.

Signes d’hypervitaminose : Il n’existe pas de risque de surdosage.

Utilisations médicales : hypercholestérolémie, maladies qui empêchent l’absorption de cette vitamine (mucoviscidose… ), artérite, certains troubles neurologiques.

aliments riches en vitamine d

Ses rôles : nécessaire à l’absorption du calcium par les intestins. De ce fait, elle est indispensable à la solidité des os et des dents. Joue un rôle dans la différenciation cellulaire, sur le système immunitaire.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme = 5 microgrammes/jour. Ces apports alimentaires sont inutiles lorsque l’exposition solaire est importante (voir ci-dessous).

Sources : huiles de foie de poisson, anguille, sardine, saumon, jaune d’oeuf… 100 g de thon = 1 000 UI de vitamine D (1 UI = 0,025 microgramme de vitamine D).

A savoir : 1) l’organisme produit de la vitamine D lorsqu’il est exposé au soleil. 2) L’utilisation d’huile de paraffine diminue l’absorption de la vitamine D.

Signes de carence : rachitisme, déformations et fragilité osseuses, anomalies sanguines.

Signes d’hypervitaminose :
perte de l’appétit, soif, nausées, maux de tête, vomissements, troubles rénaux…

Utilisations médicales : administrée de façon préventive et curative dans le rachitisme, l’ostéoporose ; psoriasis.

le fruit qui contient le plus de vitamine c

Ses rôles : joue un rôle dans le métabolisme de nombreuses substances (neurotransmetteurs, prostaglandines, fer…) ; combat les radicaux libres, le stress, la fatigue, les infections.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 110 mg/jour, femme enceinte : 120 mg/jour, femme qui allaite : 130 mg/jour.

Sources : kiwi, persil, cassis, agrumes, ananas, mangue… 100g de kiwi = 300 mg de vitamine C.

Signes de carence : scorbut (maladie qui associe fatigue, douleurs articulaires, hémorragie, inflammation des gencives).

Signes d’hypervitaminose : agitation, insomnie.

Utilisations médicales : fatigue, stress, surmenage, méthémoglobinémie (maladie du sang).

vitamine b12 aliments et carence

Ses rôles : essentielle à la formation des globules rouges, au bon fonctionnement du système nerveux.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 2,4 microgrammes/jour, femme enceinte : 2,6 microgrammes/jour; femme qui allaite : 2,8 microgrammes/jour.

Sources : foie, hareng, viande de boeuf. 100 g de lapin = 8 microgrammes de vitamine B12

Signes de carence : perte de l’appétit, anémie, irritabilité, état dépressif, troubles de la mémoire, troubles neurologiques…

Signes d’hypervitaminose : cette vitamine n’est pas toxique, même à de très fortes doses.

Utilisations médicales : certaines douleurs, démences, anémie de Biermer (une forme d’anémie), maladie d’Imerslund (absorption insuffisante de la vitamine B12).

Ou trouve-t-on l’acide folique – vitamine b9

Ses rôles : participe à la synthèse de l’ADN, joue un rôle essentiel dans la croissance et la division des cellules, indispensable à la formation des globules rouges.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 330 microgrammes/jour, femme : 300 microgrammes/jour; femme enceinte ou qui allaite : 400 microgrammes/jour.

Sources : levure de bière sèche, foie, lait, haricots secs, germes de blé, camembert, orange, légumes à feuilles… 100 g de haricots verts = 61 microgrammes de vitamine B9.

A savoir : les bactéries intestinales produisent également de petites quantités de vitamine B6.

Signes de carence : la carence en acide folique est la plus fréquente des carences en vitamines hydrosolubles. Elle entraine une forme d’anémie (anémie mégaloblastique), fatigue, troubles du sommeil, troubles neurologiques et psychiques…

Signes d’hypervitaminose : n’existe pas.

Utilisations médicales : utilisée conjointement avec certains traitements contre le cancer, avant la grossesse chez les mères qui ont eu un enfant qui souffrait d’une malformation de la colonne vertébrale (spina bifida), anémie, malnutrition.

A savoir :
la cuisson peut réduire jusqu’à 80% la teneur en acide folique d’un aliment.