Sante365.org

365 jours de santé

Vitamine E : ralentirait la progression de la maladie d’Alzheimer

Ses rôles : combat les phénomènes d’oxydation et du vieillissement, protégerait des maladies coronariennes, ralentirait la progression de la maladie d’Alzheimer.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 12 mg/jour.

Sources : huiles de germes de blé, de soja, tournesol, de colza, d’arachide, de maïs, jaune d’œuf, beurre… 100 g d’asperges = 2,5 mg de vitamine E.

Signes de carence : anémie, troubles neurologiques, atteinte de la rétine.

Signes d’hypervitaminose : Il n’existe pas de risque de surdosage.

Utilisations médicales : hypercholestérolémie, maladies qui empêchent l’absorption de cette vitamine (mucoviscidose… ), artérite, certains troubles neurologiques.

aliments riches en vitamine d

Ses rôles : nécessaire à l’absorption du calcium par les intestins. De ce fait, elle est indispensable à la solidité des os et des dents. Joue un rôle dans la différenciation cellulaire, sur le système immunitaire.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme = 5 microgrammes/jour. Ces apports alimentaires sont inutiles lorsque l’exposition solaire est importante (voir ci-dessous).

Sources : huiles de foie de poisson, anguille, sardine, saumon, jaune d’oeuf… 100 g de thon = 1 000 UI de vitamine D (1 UI = 0,025 microgramme de vitamine D).

A savoir : 1) l’organisme produit de la vitamine D lorsqu’il est exposé au soleil. 2) L’utilisation d’huile de paraffine diminue l’absorption de la vitamine D.

Signes de carence : rachitisme, déformations et fragilité osseuses, anomalies sanguines.

Signes d’hypervitaminose :
perte de l’appétit, soif, nausées, maux de tête, vomissements, troubles rénaux…

Utilisations médicales : administrée de façon préventive et curative dans le rachitisme, l’ostéoporose ; psoriasis.

le fruit qui contient le plus de vitamine c

Ses rôles : joue un rôle dans le métabolisme de nombreuses substances (neurotransmetteurs, prostaglandines, fer…) ; combat les radicaux libres, le stress, la fatigue, les infections.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 110 mg/jour, femme enceinte : 120 mg/jour, femme qui allaite : 130 mg/jour.

Sources : kiwi, persil, cassis, agrumes, ananas, mangue… 100g de kiwi = 300 mg de vitamine C.

Signes de carence : scorbut (maladie qui associe fatigue, douleurs articulaires, hémorragie, inflammation des gencives).

Signes d’hypervitaminose : agitation, insomnie.

Utilisations médicales : fatigue, stress, surmenage, méthémoglobinémie (maladie du sang).

vitamine b12 aliments et carence

Ses rôles : essentielle à la formation des globules rouges, au bon fonctionnement du système nerveux.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 2,4 microgrammes/jour, femme enceinte : 2,6 microgrammes/jour; femme qui allaite : 2,8 microgrammes/jour.

Sources : foie, hareng, viande de boeuf. 100 g de lapin = 8 microgrammes de vitamine B12

Signes de carence : perte de l’appétit, anémie, irritabilité, état dépressif, troubles de la mémoire, troubles neurologiques…

Signes d’hypervitaminose : cette vitamine n’est pas toxique, même à de très fortes doses.

Utilisations médicales : certaines douleurs, démences, anémie de Biermer (une forme d’anémie), maladie d’Imerslund (absorption insuffisante de la vitamine B12).

Ou trouve-t-on l’acide folique – vitamine b9

Ses rôles : participe à la synthèse de l’ADN, joue un rôle essentiel dans la croissance et la division des cellules, indispensable à la formation des globules rouges.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 330 microgrammes/jour, femme : 300 microgrammes/jour; femme enceinte ou qui allaite : 400 microgrammes/jour.

Sources : levure de bière sèche, foie, lait, haricots secs, germes de blé, camembert, orange, légumes à feuilles… 100 g de haricots verts = 61 microgrammes de vitamine B9.

A savoir : les bactéries intestinales produisent également de petites quantités de vitamine B6.

Signes de carence : la carence en acide folique est la plus fréquente des carences en vitamines hydrosolubles. Elle entraine une forme d’anémie (anémie mégaloblastique), fatigue, troubles du sommeil, troubles neurologiques et psychiques…

Signes d’hypervitaminose : n’existe pas.

Utilisations médicales : utilisée conjointement avec certains traitements contre le cancer, avant la grossesse chez les mères qui ont eu un enfant qui souffrait d’une malformation de la colonne vertébrale (spina bifida), anémie, malnutrition.

A savoir :
la cuisson peut réduire jusqu’à 80% la teneur en acide folique d’un aliment.

Vitamine B 8 ou biotine

Ses rôles : joue un rôle dans le métabolisme des glucides, des lipides et des acides aminés.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 50 microgrammes/jour ; femme : 50 microgrammes/jour, femme qui allaite : 55 microgrammes/jour.

Sources : levure de bière, foie, œuf entier, poulet, banane, fromages… 100g de foie = 22 microgrammes de vitamine B8.

A savoir : les bactéries intestinales produisent également de petites quantités de vitamine B6

Signes de carence : perte d’appétit, vomissements, inflammation de la langue, chute des cheveux, convulsions…

Signes d’hypervitaminose : la vitamine B8 n’est pas toxique.

Utilisations médicales : traitement adjuvant des pertes de cheveux, certaines douleurs rhumatismales ou neurologiques.

Les aliments riches en VITAMINE B6

Ses rôles : permet l’action des enzymes sur le métabolisme des protéines ; participe à la production d’adrénaline, de sérotonine, au bon fonctionnement du cerveau.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 1,8 mg/jour, femme : 1,5 mg/jour, femme enceinte ou qui allaite : 2 mg/jour.

Sources : levure de bière, avocat, pain complet, poisson, banane, pomme de terre. 100g de légumes secs = 0,5 mg de vitamine B6.

A savoir : les bactéries intestinales produisent également de petites quantités de vitamine B6.

Signes de carence : (plus fréquente en cas d’alcoolisme ou chez les femmes sous contraception orale) : troubles du sommeil et de l’humeur, anémie, peau sèche, convulsions, amaigrissement, inflammation de la langue (glossite).

Signes d’hypervitaminose : le risque d’hypervitaminose est faible.

Utilisations médicales : hémodialyse, douleurs rhumatismales ou neurologiques, alcoolisme.

Vitamine B 5 : Ses rôles, Apports nutritionnels conseillés, Signes de carence

Ses rôles : indispensable au métabolisme des glucides, lipides et protéines, à la synthèse des acides gras et du cholestérol, au fonctionnement des glandes surrénales.

Apports nutritionnels conseillés : homme et femme : 5 mg/jour (femme enceinte ou qui allaite : 7 mg/jour).

Sources : levure de bière, rognons, champignons, œuf entier, poisson, viande. 100 g de légumes secs = 1 mg de vitamine B5

Signes de carence : fatigue, troubles digestifs, chute des cheveux, maux de tête…

Signes d’hypervitaminose : cette hypervitaminose n’existe pas.

Utilisations médicales : chute de cheveux, allergie solaire.

vitamine B3 ou niacine ou PP

Ses rôles : concourt à la production de certaines hormones (cortisone, thyroxine, insuline…), participe au métabolisme des protides, lipides et glucides.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 14 mg/jour ; femme : 11 mg/jour.

Sources : levure de bière, foie d’animaux, fruits secs, germe de blé, oléagineux, saumon. 100 g de saumon = 7 mg de vitamine B3 ou PP.

Signes de carence : pellagre (maladie qui associe des rougeurs, un épaississement de la peau, des démangeaisons, des troubles digestifs, nerveux, des problèmes de mémoire).

Signes d’hypervitaminose :
bouffées de chaleur accompagnées de rougeur du visage.

Utilisations médicales : excès de cholestérol et/ou de triglycérides.

Vitamine B2 ou riboflavine : signes de carence, sources

Ses rôles : intervient dans le métabolisme des graisses, des protéines, des glucides.

Apports nutritionnels conseillés : homme : 1,6 mg/jour ; femme : 1,5 mg/jour (davantage en cas de grossesse ou d’allaitement).

Sources
: levure de bière, lait et produits laitiers, foie, rognons, légumes secs, viande. 100 g de camembert = 0,6 mg de vitamine B2.

Signes de carence : lésions de la peau et des muqueuses, sensibilité accrue à la lumière.

Signes d’hypervitaminose : cette situation ne peut se produire car l’organisme élimine la vitamine B2 en excès.

Utilisations médicales : crampes musculaires, acné rosacée, dermite séborrhéique.