Quels sont les rôles d’un SST et ses compétences ?

695
Partager :

Le SST est un salarié d’entreprise qui a pour rôle d’assurer les premiers secours aux victimes d’accident au travail. Il joue aussi le rôle d’acteur de la prévention des risques professionnels dans son milieu de travail. Voyons les rôles d’un SST et les compétences requises pour en devenir un. 

L’importance de la présence d’un SST au sein d’une entreprise

La présence d’un sauveteur secouriste du travail permet de mieux anticiper les dangers et de maîtriser les risques qui en résulte. Un SST est aussi en mesure de limiter les conséquences de l’accident en intervenant en amont. Les SST font partie des employés de l’entreprise. Ils peuvent se porter volontaire ou être désignés par leur employeur pour porter secours en cas d’accident dans l’entreprise. Ils sont autorisés par l’employeur de dispenser les gestes de premiers secours en attendant les services de secours. Si vous souhaitez savoir quelle formation sst en Bretagne ? il suffit de vous rendre sur le site dédié. 

Lire également : Comment se relaxer en quelques minutes

Les compétences et des connaissances requises pour être un sauveteur secouriste du travail

Pour avoir les connaissances et les compétences nécessaires pour devenir un SST, il faut suivre une formation d’une durée minimale de 14 heures. Cette formation doit être renouvelée tous les 24 mois. A l’issue de la formation, le SST est capable d’intervenir rapidement et efficacement lors d’une situation d’accident. Grâce à leurs connaissances, les SST maîtrisent parfaitement les gestes de premiers secours, bien qu’ils n’aient pas vocation à remplacer les médecins. 

Après la formation, le SST saura aussi mener des actions de prévention de risques auprès des autres salariés. Il peut être amené à recommander à son employeur du matériel respectant les normes de sécurité.

A lire aussi : Insuffisance veineuse et varice : comment les gérer ?

La communication des situations d’urgence est cruciale en cas d’accident au travail. C’est là qu’intervient le SST. Il est la personne la plus qualifiée pour communiquer les bonnes informations aux services de secours. 

Les réglementations relatives au SST

Selon le Code de travail, il est obligatoire d’avoir des salariés formés aux premiers secours dans des entreprises où les risques d’accident de travail sont élevés, comme dans les chantiers ou les ateliers où des travaux dangereux sont effectués. Dans ce cas, au moins 10 des employés doivent suivre la formation SST pour un ensemble de salariés d’une vingtaine de personnes. 

Un salarié SST n’est pas autorisé à s’occuper de l’infirmerie d’entreprise. Seul un personnel médical diplômé y a droit. 

En complément de la formation des salariés, l’employeur doit mettre en place : 

  • Un dispositif d’alerte
  • Des matériels nécessaires à l’intervention d’un SST

Toutes les mesures entreprises doivent faire l’objet d’une validation par un médecin du travail. 

Les principales procédures de secourisme à connaître

Le SST examine la victime en vue de déterminer les signes qui pourraient menacer sa vie. En fonction de la gravité de la situation, il peut utiliser un défibrillateur, notamment si la victime est inconsciente. Si le choc n’est pas conseillé ou que le défibrillateur n’a pas réveillé la personne, le SST va procéder au RCR. Si l’accident n’a pas rendu la victime inconsciente, le SST va procéder tout simplement à des soins de premiers secours en attendant l’arrivée des médecins. 

 

Partager :