Comment organiser des obsèques ?

233
Partager :

Perdre un de vos proches est déjà une épreuve difficile. Et pourtant vous devez rester stoïque et organiser les funérailles de votre être aimé. Pour que tout se passe selon ses dernières volontés, vous avez besoin d’être accompagné. Découvrez dans cet article les démarches que vous devez entreprendre pour organiser des obsèques.

A lire également : Pourquoi les jeunes commencent à fumer ?

Penser au financement des obsèques

Dès que vous avez entamé les premières démarches administratives en vue des obsèques : obtention du certificat de décès par un médecin et de l’acte de décès auprès de la mairie, vous pouvez entamer le processus d’organisation des obsèques.

Pour ce faire, vous devez d’abord vérifier si votre défunt proche a souscrit à un contrat obsèques. En effet, si c’est le cas, vous n’avez aucune inquiétude car tout est déjà financé et chaque détail de l’organisation a été discuté en amont au vivant du défunt. Vous n’avez qu’à contacter les pompes funèbres qui vont s’occuper du transport du corps dès les premières 48h après le décès. Ils vont aussi s’occuper de l’autorisation d’inhumation ou de crémation.

A lire également : Qu'est-ce qui est bon à manger le soir ?

Si vous devez financer les obsèques par vos propres moyens, vous devez bien évaluer leur coût. Pour ce faire, vous pouvez demander un devis en ligne selon les prestations que vous souhaitez. Vous devez savoir que les tarifs sont variables notamment en fonction de la ville où les obsèques ont lieu.

Généralement, les frais d’obsèques sont prélevés sur le solde du compte en banque du défunt mais si ce dernier est insuffisant, c’est aux héritiers de combler. Si votre situation financière ne vous permet pas de supporter cette charge, vous pouvez lancer une collecte funéraire en ligne pour demander une aide financière à vos proches dans cette épreuve. Dans tous les cas, le corps doit être inhumé ou incinéré dans un délai de 6 jours après le décès.

Gérer les démarches administratives post-obsèques

Quand une personne décède, une certaine quantité de démarches administratives pour régulariser ses droits doit être entamée. En effet, certains contrats impliquent un dû au décès du contractant et c’est dans le cadre de ces contrats que vous devez intervenir environ dans les 7 jours après le décès.

La première chose à faire c’est de se rapprocher de la banque du défunt pour clôturer ses comptes. Ensuite, vous devez aussi contacter tous les organismes susceptibles de verser un capital en cas de décès ou d’autres prestations. Il s’agît en l’occurrence de : la mutuelle, la sécurité sociale, l’employeur du défunt (pour solde de tout compte),  les caisses de retraite, le service d’aide social au développement, Pôle Emploi, etc.

Partager :