La sauge blanche : tout ce qui est bon à savoir

1462
Partager :
La sauge blanche : tout ce qui est bon à savoir

Vous avez certainement entendu parler de la sauge blanche, elle est une plante sacrée pour bon nombre de personnes de l’occident. En effet, c’est une plante thérapeutique et spirituelle qui est généralement utilisée lors de cérémonies religieuses, des décès et bien autres. Cet article vous présente les vertus cachées dans la sauge blanche. 

Une sauge blanche : C’est quoi concrètement ? 

La sauge blanche est une plante de purification et de protection fréquemment utilisée dans l’occident. Par ailleurs, c’est une plante à plusieurs vertus avec une durée de vie très intéressante sur la terre. De même, la sauge blanche est d’importance capitale pour les Occidentaux en raison de ses propriétés médicinales et pharmaceutiques. 

A lire aussi : Pierre naturelle brute : utilisation et avantages

En effet, ce sont les feuilles de la plante qui sont utilisées, elles sont tout à faire rassembler en fagot et brûler comme on le fait avec de l’encens. C’est d’ailleurs l’importance dont cette plante vivace revêt qui pousse son utilisation par plusieurs personnes. Enfin, pour en prendre un modèle, c’est votre goût contre les odeurs. 

Quelques vertus bienfaisantes de la sauge blanche 

Avant toute utilisation de la sauge blanche, vous devez préparer un espace bien aéré afin d’éviter de trop inhaler les odeurs de la sauge blanche. Une petite quantité de son odeur vous fera beaucoup du bien surtout pour votre santé. 

A lire en complément : Comment fonctionne les boules de voyance ?

De même, la sauge blanche est employée à titre d’anti-inflammatoire afin de lutter contre les lésions corporelles. Cette plante thérapeutique est utilisée pour soigner efficacement les maux de gorge et même les infections respiratoires. Vous avez la possibilité d’utiliser la sauge blanche pour réduire les fortes fièvres. 

Comment utiliser la sauge blanche pour purifier votre maison

La purification de votre maison à l’aide de la sauge blanche est une pratique ancienne qui remonte aux civilisations indigènes d’Amérique du Nord. Vous pouvez utiliser la sauge blanche pour nettoyer les énergies négatives, purifier l’air et favoriser un environnement plus sain.

Procurez-vous un bâton de sauge séché que vous allumerez à l’une des extrémités. Laissez brûler pendant quelques secondes avant de souffler doucement sur les flammèches afin qu’il reste juste une fumée épaisse et blanche. Promenez-vous dans toutes les pièces en portant le bâton parfumé en faisant attention à couvrir tous les recoins y compris les placards et sous le lit tout en visualisant une lumière pure se répandre partout où vous êtes passé.

N’hésitez pas aussi à ouvrir grand vos fenêtres pour évacuer rapidement toute la fumée créée par le bâtonnet lorsqu’elle devient trop dense ou bien si vous ressentez que cela devient oppressant pour vous-même ainsi que pour autrui situé autour de chez vous.

• Il est préférable de faire cette opération lorsque personne ne se trouve dans la maison mais ce n’est pas obligatoire.
• Faites toujours attention lorsque vous manipulez des objets enflammés même s’ils sont très petits comme c’est souvent le cas avec ces sortes d’herbes magiques. Si vous utilisez un plateau, n’oubliez pas que cela peut chauffer et évitez de poser le bâton directement sur une surface qui pourrait s’enflammer.
• Je recommande aussi d’associer cette pratique à la méditation ou à des pensées positives pour renforcer l’action purificatrice de la sauge blanche.

La tradition veut qu’une fois tous les coins de votre maison nettoyés avec cette plante thérapeutique, vous sentirez une sensation de bien-être se diffuser dans chaque pièce. Vous pouvez recommencer ce rituel aussi souvent que nécessaire jusqu’à ce que vous obteniez les résultats souhaités.

Retenons donc que la sauge blanche est non seulement bénéfique pour notre santé mais aussi indispensable pour assainir notre environnement proche tout en protégeant nos émotions et notre état mental grâce aux vertus antistress dont elle regorge. N’hésitez plus à profiter des nombreux avantages offerts par cette plante !

Les précautions à prendre avant d’utiliser la sauge blanche

Avant de vous lancer dans l’utilisation de la sauge blanche, il faut prendre quelques précautions pour éviter tout incident. Effectivement, cette plante sacrée peut être nocive si elle n’est pas utilisée correctement et en toute sécurité.

Assurez-vous que vous avez acheté une sauge blanche authentique provenant d’une source fiable. Il existe plusieurs variétés de plantes appelées ‘sauge’, mais seule la véritable sauge blanche (Salvia apiana) a des propriétés purificatrices reconnues.

Faites attention lorsque vous manipulez le bâtonnet allumé pour ne pas provoquer de brûlures ou mettre le feu à votre environnement immédiat. Vous pouvez utiliser un support non combustible tel qu’un bol en céramique ou en verre résistant à la chaleur pour maintenir le bâton droit pendant son utilisation.

Assurez-vous aussi que les fenêtres sont bien ouvertes pour permettre une bonne ventilation lors du rituel afin d’éviter l’inhalation excessive et prolongée des vapeurs émises qui peuvent être irritantes voire toxiques selon certains cas comme les personnes asthmatiques, allergiques…

Un point clé : utilisez toujours la sauge blanche avec respect et intention positive car cela contribuera à renforcer ses effets bénéfiques sur votre santé physique et mentale ainsi que celle autour de chez vous.

Pour finir, si vous êtes novice dans l’utilisation thérapeutique des plantes telles que celle-ci, demandez conseil auprès d’un professionnel expérimenté avant toute chose ou optez plutôt pour les huiles essentielles de sauge blanche qui sont aussi bénéfiques et plus faciles à manipuler.

En respectant ces précautions d’usage simples, vous pourrez utiliser la sauge blanche avec sérénité et profiter pleinement des nombreux avantages qu’elle offre.

Les différentes variétés de sauge blanche existantes et leurs propriétés

Il existe plusieurs variétés de sauge blanche, chacune possédant des propriétés spécifiques qui leur sont propres. Voici un aperçu des différentes variétés et de leurs avantages pour la santé :

Cette variété de sauge est souvent appelée ‘sauge du désert’ en raison de ses origines semi-arides. Elle pousse principalement dans les régions désertiques d’Amérique du Nord et est utilisée traditionnellement par les indigènes pour traiter les douleurs musculaires, l’inflammation, le rhume et la grippe.

Cette plante aromatique est cultivée depuis des siècles dans les jardins méditerranéens pour son apparence ornementale unique. Ses feuilles velues ont une teinte argentée distincte qui se marie bien avec d’autres plantations. Les infusions préparées avec cette sauge sont connues pour leur capacité à soulager l’anxiété, la fatigue ainsi que certains troubles digestifs tels que ballonnements ou flatulences.

La salvia divinorum a été introduite au monde occidental par les chamans mexicains qui l’utilisaient lors de rituels spirituels. Cette plante peut provoquer des hallucinations et ne doit être consommée que sous surveillance médicale stricte ou supervision chamanique attentive car elle est considérée comme une drogue en raison de son effet potentiellement dangereux. La salvia divinorum peut aussi être utilisée en médecine traditionnelle pour soulager les douleurs et l’hypertension.

Cette variété de sauge est originaire du Mexique où elle est connue sous le nom de ‘Velvet Sage’. Ses fleurs violettes ou blanches attirent les papillons et autres insectes pollinisateurs dans votre jardin. La sauge mexicaine a des propriétés antifongiques et anti-inflammatoires qui sont utiles pour traiter divers troubles dermatologiques et respiratoires tels que l’asthme ou la bronchite ainsi que certains maux d’estomac.

Les origines et l’histoire de l’utilisation de la sauge blanche dans les pratiques spirituelles et médicinales

La sauge blanche est utilisée depuis des milliers d’années par les peuples autochtones pour ses propriétés curatives et spirituelles. Cette plante sacrée a une longue histoire qui remonte à l’Antiquité.

Les Grecs de l’Antiquité utilisaient la sauge comme un remède contre les maux de gorge, la toux, les douleurs menstruelles et autres troubles médicaux courants. Ils croyaient aussi que la sauge avait des qualités indispensables dans le traitement des maladies mentales.

La tradition de brûler de la sauge blanche pour purifier un espace ou une personne est originaire d’Amérique du Nord où elle était pratiquée par plusieurs tribus indiennes. Ils allumaient une feuille séchée en forme de cigarette appelée ‘smudge stick’, soufflaient sur la braise jusqu’à ce qu’elle dégage une fumée épaisse puis passaient cette dernière autour du corps ou dans toute pièce nécessitant purification. Selon eux, cela permettait non seulement de chasser les mauvais esprits mais aussi d’éliminer toutes sortes d’énergies négatives accumulées au fil du temps.

Les chamans mexicains quant à eux utilisent encore aujourd’hui différentes variétés de sauge lorsqu’ils effectuent leurs rituels religieux car ils pensent que cela leur procure plus facilement accès aux mondes spirituels et contribue ainsi à mieux soigner certaines pathologies physiques et/ou psychologiques chez leurs patients.

Il faut noter que certains groupements modernistes se sont emparés récemment de la sauge comme un symbole de l’appropriation culturelle ou une pratique spirituelle lucrative sans toutefois en comprendre les origines. Cette appropriation est considérée par certains comme méprisante et insultante pour les peuples autochtones qui ont longtemps été victimes d’une discrimination systémique.

La tradition millénaire d’utilisation de la sauge blanche n’a jamais cessé d’être pratiquée depuis son introduction dans divers domaines médicinaux tels que les pharmacopées ou les rites religieux. Les vertus purificatrices et anti-inflammatoires sont reconnues scientifiquement, mais il ne faut pas négliger le contexte socio-culturel dans lequel ces pratiques ont évolué au fil des siècles afin d’en saisir pleinement toute leur portée à travers le temps et l’espace.

Partager :